Les Motifs à Fleurs dans les Kimonos Japonais

Les fleurs sont une composante essentielle des motifs présents sur les kimonos féminins. Possédant une signification profonde ou plus légère, c’est selon, les motifs à fleurs sont choisis pour l’occasion, en rapport avec le caractère de la dame ou son âge. Si le lys ou yuri tient une place prépondérante, signe de beauté par excellence, il existe plusieurs types de compositions florales.

pivoine-arbustive-2000x2000-94

Pivoine arbustive ou botan

La botan convoie le sens de bonheur et de fortune. Elle se retrouve parfois avec une autre pivoine, la pivoine de Chine ou shakuyaku. Un dicton dit de la beauté féminine : « Une pivoine de Chine assise, une pivoine arbustive debout, un lys qui marche ».

pivoine-de-chine-2000x1500-12

Pivoine de Chine ou shakuyaku

Même emploi que ci-dessus.

lys-2000x2664-70

Lys ou yuri

Même emploi que ci-dessus.

oeuillet-2000x1328-91

Œillets ou nadeshiko

Surnom de l’équipe de football féminin japonaise, nadeshiko est le symbole de la jeunesse naïve féminine et de ses rires. Bref le temps de grâce insouciante !

iris-2000x2668-99

Iris ou ayame

Si c’est un symbole de la confiance en soi (et donc de sa victoire) et à la fois de la politesse, c’est à cause des sons de ses caractères en lecture kun (son japonais) Sho dans 勝負強さ et Mu dans 礼儀正しい. Elle est aussi considéré comme un talisman lors de la fête traditionnel de Mai ou Koinobori.

sakura-2000x2000-51

Fleur de cerisier ou sakura

Le printemps et la jeunesse festive par excellence ! C’est le motif le plus populaire, sur les kimonos d’enfants ou ceux d’adultes. Et qu’importe la saison, la sakura n’est jamais passée de mode, que cela soit sur les yukatas d’été ou les kimonos d’hiver.

camelia-2000x1500-37

Camélia ou tsubaki

Plutôt considéré comme un motif automnal, le camélia représente la longévité puisque contrairement aux autres fleurs, il est là aux portes du frimas hiémal. La longueur de sa floraison en fait aussi le représentant du développement personnel au long de sa vie.

narcisse-2000x2668-14

Narcisse ou suisen

Plante souvent confondue avec une plante comestible appelée nira, elle entraine des intoxications graves chaque année. Mais sur un kimono, elle apporte de la fraîcheur, étant la première fleure à fleurir. C’est aussi un symbole de grâce svelte de part son port et sa tête florale généreuse.

glycine-2000x1330-23

Glycine ou fuji

Généralement elle s’agrippe aux courbes du léger yukata d’été, comme sa saison de floraison. La glycine, au parfum suave, fait chavirer les têtes lors des matsuri. C’est toutefois un signe de beauté perpétuelle, un signe de prospérité. Il existe des motifs représentant la glycine retombante, on parle alors de shidare-fuji.

ume-2000x2000-71

Prunus japonais ou ume

Fleur plus précoce que le cerisier, elle est tout aussi populaire à la sortie de l’hiver, qu’elle a enduré en bouton. C’est donc un signe de persévérance, apprécié comme motif tout en rondeur sur les yukatas.

ipomee-2000x2000-74

Ipomée ou asagao

Très porté en été, c’est le motif de l’amour. L’ipomée est une plante grimpante qui s’accroche en s’enroulant, et s’intrique à son support. Esthétiquement, c’est une fleur qui amène de la fraîche par ses couleurs bleues, mauves et violettes.

chrysantheme-2000x2000-7

Chrysanthème ou kiku

Thème ancien qui vient de Chine, il est désormais un classique japonais. D’ailleurs le chrysanthème est un des emblèmes de l’Empereur. Il véhicule depuis son introduction la longévité et la protection des maladies.

Posted in Motifs et designs and tagged , .