bain design japonais en bois

Les bains en bois du Japon

La fabrication des bains en bois est une affaire qui regroupe quelques entreprises au Japon. 5 tout au plus sur l’ensemble de l’archipel, dont le fabricant de bain en bois japonais de la vallée de Kiso. Il faut savoir que le bain traditionnel japonais ou furo 風呂 était en métal afin de pouvoir transmettre la chaleur d’un brasier à l’eau.

Bain en métal au Japon

Bain traditionnel en métal au Japon

Cette sorte de fonte n’étant pas des plus comfortables, d’autres types de bain se sont développés, en particuliers dans les ryokan et onsens. Là, l’eau chaude est déjà présente, le bain en bois s’est présenté comme un choix judicieux. Généralement dans ces régions sont présentes des espèces indigènes résistantes à la moisissure et au pourrissement, comme l’hinoki ou le hiba, une variété d’asunaro symbole de la préfecture d’Aomori.

Un choix des matériaux et une technique hors norme

Suite aux grandes opérations de l’époque Edo, et en particuliers sous Tokugawa, les larges arbres multi-centenaires ont quasiment disparu, phagocytés par les temples et autres mausolées de Nikko. Normalement les bains en bois étaient exécutés dans avec ce genre de bois.

De nos jours les fabricants, comme celui à qui nous avons rendu visite, préfèrent utiliser des bois de diamètres plus fins et les assembler.

assemblage bain en bois japonais

Assemblage avec une pâte de fixation neutre

bain en bois japon hinoki

On ne sent pas la colle, on ne sent que le parfum de l’hinoki

Les formes traditionnelles sont rectangulaires ou rondes avec un cerclage pour tenir l’assemblage.

Le collage est absolument invisible au touché. Pour les modèles de bain en hinoki aux formes plus modernes, les fabricants utilisent un plastique renforcé à la fibre de verre (FRP) pour bâtir une base sur laquelle est plaquée le bois. Cette structure est indispensable pour conserver la structure du bain, notamment lorsque le bain n’est pas utilisé régulièrement.

bain design japonais en bois

Bain en forme de trèfle bâti sur une structure FRP

Un savoir faire japonais qui nécessite un entretien

Il faut de 3 semaines à 1 mois pour réaliser un bain japonais en bois. Les « systèmes » prêts à poser, soit un coffre préfabriqué en FRP prêt à poser avec les éléments muraux en bois, le sol carrelé ou en bois, et la tuyauterie, prend bien entendu beaucoup plus de temps. Le temps de pose lui est équivalent.

design bain en bois japon

Un oeuf de pâques ? non un idée design ovoïd en bois pour accueillir un bain

Une fois terminé, livré et posé, l’heureux propriétaire de ce bain nippon traditionnel doit penser à l’entretenir.

En effet, les changements hygrométriques risquent de fissurer le bois. L’apparition de fissures risque de compromettre l’étanchéité du bain, sauf dans le cas des bains à structure en plastique renforcé à la fibre de verre, qui prend le relais.

Il vaut mieux utiliser régulièrement son bain : un simple coup de chiffon après utilisation suffit à son entretien. En cas d’absence, prévoir un seau d’eau que l’on laissera au fond du bain, bain qui sera ensuite recouvert d’un tissu afin de préserver l’humidité et éviter le retrait du bois. En cas de petites fissures, il existe des pâtes pour rattraper le coup.

Suivant l’utilisation, un bain japonais en bois se garde 10 à 30 ans. Bien que les essences utilisées soient extrêmement résistantes à l’humidité, et donc à la pourriture et aux moisissures, ces dernières, surtout si le bois a été en contact avec des détergents (ce qui annihile la protection naturelle), peuvent finir par s’installer. Le bois devenant poreux, il n’est plus étanche, il faut donc changer de bain en bois.

Autre point, le bois perd petit à petit son pouvoir odorant ou l’utilisateur finit par s’habituer à la fragrance caractéristique. Afin de conserver ce plaisir olfactif, il existe des produits spécifiques naturels pour rendre l’odeur de neuf à son bain japonais traditionnel.

 

 

Posted in Artisanat du bois, Bain en bois and tagged .